Fleurs, Mariage

Et derrière ces exceptionnelles couronnes, il y a…

Chose promise, chose due! La semaine passée, je vous amenais au somptueux mariage années 20 d’Amélie et Evan. Et cette semaine je vous explique comment nous avons réussi l’incroyable pari de suspendre des couronnes de verdures de 1 m 70 de diamètre (je parle de la structure car au total les couronnes devaient faire 2 m). Je dis « nous » car dans cette folle aventure nous étions deux et même trois, une vrai team!

Michel Jamoye

1. L’idée

Je crois que c’est Mathieu ( Mad sonorisation éclairage evenementiel) qui a suggéré en premier l’idée des couronnes que je trouvais géniale! Mathieu est dans l’événementiel depuis des années. Il monte notamment des structures et des lumières. Ce qu’on imagine moins c’est qu’il est aussi un créatif dans l’âme. Il a une très bonne vision de l’espace, des volumes et un sens artistique.

2. La réalisation de la structure

Nous étions d’abord partis sur l’idée de fleurir des couronnes métalliques existantes que l’on loue dans les grands événements, comme sur cette photo.

J’adorais l’idée mais j’étais perturbée par le fait que la section était très large, carrée de surcroît et je ne voyais pas bien quel système trouver pour fixer mes verdures de manière harmonieuse. Ca me chiffonnait et plus on avançait, plus je doutais. Un coup de fil à Pablo, mon ami ferronnier, ne coûtait rien. J’ai raccroché, soulagée. Il était d’accord de me réaliser les structures sur mesure. Tous mes problèmes techniques se sont alors envolés.

Je crois qu’il a un peu galéré quand même, il a dû me maudire aussi. Mais ce que j’adore quand je bosse avec lui, c’est qu’il est toujours partant, qu’il embraye au quart de tour. Il aime sortir des sentiers battus. Il a un certain sens pour le défi. Je suis sûre que vous entendrez encore parler de lui sur ce blog.

3. Le paillage

La structure réalisée, il fallait la pailler. La paille est légère, forcément ça avait toute son importance. Pour piquer mes verdures, c’était idéal. Nous avons donc, avec Pablo (on en parle de l’incroyable service après vente?) mis de la paille dans la structure et enfermé le tout avec du treillis de poule.

 

4. Le verdurage

Du lierre et 3 sortes d’eucalyptus mais surtout pas loin de 3 h par couronne pour tout verdurer correctement. 75 bottes d’eucalyptus et 400 colsons plus tard…

5. L’accroche

C’est Mathieu qui s’occupait d’accrocher les couronnes. Euh comment dire: HEUREUSEMENT! Il fallait monter à 12 m de haut sur une nacelle afin de placer les palans sur la poutre principale. Rien que de le voir monter là-haut, j’en avais des sueurs froides. Et puis franchement, c’est un métier de sécuriser ce genre de structure. Pas de place pour l’improvisation. En bonus, une photo de Mathieu de là en haut…arachnophobes s’abstenir…

Une chaîne descendait donc sur 4 m environ, au bout de cette chaîne un crochet auquel étaient suspendues les cordes de la couronne.

Voila une petite vidéo ou l’on voit Mathieu hisser (oh) une couronne.

6. Le résultat

Je vous mets encore quelques photos des grandes et des petites couronnes, je ne pouvais pas résister…

Et derrière ces exceptionnelles couronnes, il y a une équipe et beaucoup de passion!

A vite,

Mity

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply