Fleurs

6 (autres) fleuristes à suivre sur les réseaux sociaux #2018

Suivre des fleuristes sur les réseaux sociaux pour la passionnée que je suis, c’est se garantir des moments d’émerveillement. Sentiment parfois étrange quand on a une âme d’artiste, sentiment mélangé aussi quand on est en manque d’inspiration et que l’on trouve une merveille pour laquelle on aurait aimé avoir eu l’idée. Mais surtout, ce sentiment est tellement stimulant qu’il me pousse vers le haut, vers le mieux, il me nourrit. On pourra dire ce que l’on veut sur les réseaux sociaux, ils apportent une visibilité dont notre métier a besoin. Pour tous les curieux que nous sommes, à la recherche permanente de nouvelles matières, de nouvelles techniques, de nouveaux coloris, c’est une mine d’or. Cette émulation, je la sens grandissante et j’apprécie beaucoup les échanges. Vous le comprendrez encore d’avantage en lisant l’interview bonus particulièrement interessante qu’un des 6 fleuristes vous réserve en fin d’article.

Il y a donc un an et demi, je publiais l’article: 5 fleuristes à suivre sur les réseaux sociaux. Incontestablement, c’est l’article que j’ai écrit qui à été le plus lu! Il m’a aussi permis de rencontrer ces fleuristes que j’aime tant. Ce fut une expérience très enrichissante de pouvoir échanger « en vrai ». L’humain n’est jamais loin de l’artiste. J’ai rencontré Emmanuelle (Avril-Mai), Anthony et surtout Arnauld qui est devenu un ami dont je ne pourrais vraiment plus me passer!

A l’heure de rendre ma copie, de vous livrer mes choix, il me vient une chose en tête. Choisir, c’est renoncer. Je vous ai proposé de me dire qui je devais mettre dans ma liste, une toute petite liste de 5. Si je m’écoutais et si je vous écoutais, je devrais en mettre des dizaines en plus. Alors, je n’ai pas renoncé à tout. J’en ai finalement choisi 6 car parmi ces 6-là, je n’ai pas pu faire de choix. Cette liste, je l’ai pensée au travers des fleuristes actifs sur les réseaux sociaux (il y a tellement de fleuristes plus talentueux les uns que les autres qui n’utilisent que très peu ce format), de vos choix et indéniablement de ma sensibilité. La sensibilité ne s’explique pas, c’est la toute la magie. Parce qu’à ce niveau, il faut parler d’art…

Bonjour Yvonne – Adeline Cuvier#unmondeapart

Dans le travail d’Adeline, il y a un vrai univers. C’est ce que j’aime particulièrement chez elle, une tendre et douce folie. On sent qu’il n’y a pas de compromis, plutôt une ouverture aux choses et aux matières, pas de cadre, pas de cantonnement.  Elle sort indéniablement des sentiers battus grâce à cet univers décalé, presque hypnotissant (j’adore ces doublages, triplages,..) et un travail très abouti : je la trouve très inspirante. Il y a du jeu, de la recherche, de l’amusement et de la mise en scène. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai la sentation, aux travers de ses photos, qu’elle travaille à coeur ouvert, avec ses tripes. Et c’est ce qui me touche.

 

Cela fait un peu plus d’un an que je la suis sur Instagram

Joachim Bailleul #sofun

Ce fut ma découverte, la funny surprise de mon sondage. Je ne le suivais pas encore, mais il est ressorti plusieurs fois dans vos commentaires. Son compte Instagram est franchement fun, frais et particulièrement homogène (mon dieu, mon dieu, j’ai de gros efforts à faire). On y découvre aussi cette « bouille » ultra sympa ( ça, ce n’est pas un critère, je vous l’accorde mais j’adore cette bonhomie qui vous met d’aplomb pour toute la journée). Joachim a 20 ans, il est meilleur apprenti de France et adore tellement son métier qu’il me confie que c’en est presque toute sa vie.

Je le suis donc désormais sur Instagram

 

Aurélien Guintoli #douédéjanté

C’est incontestablement un des fleuristes que vous avez le plus cité. Et je sais pourquoi! Il y a une vraie personnalité derrière ce travail toujours innovant, brut, instinctif et déjanté. Il y a aussi une forme d’autodérision chez lui que j’affectionne (il y a presque de notre belgitude). Son passé de touche-à-tout (il a été barman, commercial et tant d’autres choses), avant de devenir fleuriste, m’éclaire sur sa façon de communiquer. C’est d’ailleurs comme cela qu’il s’est d’abord fait connaitre, à travers sa communication. Derrière tout ça , il y a aussi un homme particulièrement doué. Il travaille toujours dans le moment, dans l’instantané, rien n’est planifié mais rien n’est laissé au hasard non plus! Ce que j’aime chez lui, c’est une certaine masculinité qu’il apporte à ses créations. Ses structures sont toujours originales et inventives, composées d’un style est tout à fait caractéristique (je me demande combien de bobines de birewire il utilise par an?^^). Et c’est essentiel pour se démarquer. Remarquable!

 

Je le suis sur Facebook

Quentin Choplain #colorpower

Son nom est ressorti un très grand nombre de fois. Vous aimez le suivre et moi aussi. Ce que j’adore chez lui, d’emblée, ce sont ses choix de couleurs vraiment intéressants. Je trouve cette maitrise chromatique impressionnante. Un travail toujours très frais, gourmand et léché. Il aime se mettre en scène (petites vidéos, situations cocasses) mais aussi mettre en scène ses créations… Quand je pense à lui, j’ai cette photo « jaune » en tête: un petit plus avec ce poudré que je trouve génial. Quand la créativité est considérée de manière plus globale, qu’elle sort du cadre, j’adore.

Je le suis principalement sur facebook.

Iza Tkaczyk #coupdecoeurenchanté

Un véritable coup de coeur. Iza est une fleuriste polonaise. J’aime son choix de tonalités, ses formes simples et sophistiquées, présentes et légères à la fois. Il y a de la magie et de l’enchantement dans chacune de ses compositions. On touche, pour moi, à la perfection. Tout est dit…

Je la suis sur Facebook et Instagram parce que je ne peux rien louper de son travail.

 

Fehanor – Aymeric Chaouche #sofantastic

Aymeric est un jeune talent avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger il y a peu, avant même de penser à concrétiser ce second article. Par hasard, ou pas vraiment, car son travail est particulièrement original et capte tout mon attention. Il y a une part d’ombre dans ses créations, mélangée à une forme de lumière aussi. Il y a de l’inventivité (celle des apprentis sorciers), des formes intéressantes et une mise en avant des fleurs en regard des corps. Un travail inspiré, hors du commun et hors du temps. Si l’on peut se demander d’où viennent ses influences (ethniques ou multiculturelles parfois, presque fantastiques aussi), il réussit lui aussi le défi d’imposer son style, très reconnaissable.

Vous me l’avez recommandé à plusieurs reprises et il était déjà sur ma liste depuis longtemps! Je le suis sur Instagram

Aymeric m’a accordé un moment pour répondre à quelques questions que je me posais sur sa façon de créer. Si son travail est exceptionnel, le garçon avec lequel j’ai beaucoup de plaisir à échanger ne l’est pas moins au regard du premier aperçu qu’il me livre de lui. Cette honnêteté et l’intelligence de ses réponses forcent mon admiration.

Aymeric, quelles sont tes sources d’inspiration ? Je n’ai pas réellement des sources d’inspiration. On va dire que les choses doivent se faire maintenant au moment où je le pense. Je regarde beaucoup ce que font les autres fleuristes à travers le monde, forcément c’est inspirant, forcément il y a des grands designers qui me donnent beaucoup d’idées. Il y a aussi les balades dans la nature, les collaborations avec d’autres artistes. Tout ça mélangé ça fait, je pense, mon inspiration.

Envisages-tu ton travail comme une sorte d’art, car tes créations ne sont pas forcément commerciales ? Je n’aurais jamais la prétention de dire que je suis un artiste ou que ce que je fais ressemble à de l’art, mais en tout cas j’essaye d’innover même si au final on n’invente rien. J’essaye de donner une autre vision de mon métier à ma famille, à mes amis et à tous ceux qui peuvent me suivre à travers les réseaux. Je pense que tout est commercialisable si on se donne les moyens de les vendre correctement. J’essaye de travailler des choses pérennes, ou qui évoluent avec le temps de manière à ne rien jeter. Le recyclage est mon autre passion, j’adore recycler des matières oubliées. Je trouve que ça donne de la force et que ça pousse à la curiosité.

As-tu des commandes pour des évènements ou des shooting (du coup)? J’ai quelques jolis projets qui me tiennent à cœur pour cette année, je vais faire des mariages à mon image… Je ne dirais pas que mon calendrier est plein de commandes mais c’est pas du tout le but, cela me suffit pour l’instant car je dois me concentrer sur des choses bien concrètes qui me prennent beaucoup de temps, car je suis en dernière année de Brevet de Maitrise.

Comment décrirais-tu ton procédé de création : la matière te guide ou tu travailles sur croquis ? Dans le cadre des concours, je travaille sur planche c’est-à-dire que je fais quelques croquis avant mes réalisations ainsi que les différentes étapes par lesquelles je dois passer, cela me cloisonne et me permet d’avancer plus vite. Alors que quand je m’entraîne chez moi, le but est de découvrir de nouvelles techniques, de nouvelles textures… Je me refuse alors à prévoir les choses, j’essaye, je recommence,  je persévère. Je ne me donne alors aucune limite de temps.

Comment décrirais-tu ton travail ? Je crée avec beaucoup de passion et j’espère que ça se ressent. Mon travail n’est pas parfait, et je sais tout ce qu’il me reste à faire pour arriver à ce que je voudrais. Je ne sais pas comment je devrais décrire mon travail mais j’ai envie de faire passer un message positif aux personnes qui me suivent et aux personnes qui croient en moi, j’ai envie de montrer qu’avec pas grand-chose on peut faire beaucoup.

 

 

Et les autres

Tant d’autres noms m’ont étés donnés, je vous retransmets ici tous ceux que vous avez pris la peine de me citer. Sachez qu’ils valent tous le coup d’être suivis, c’est le must des must et vous ne vous y êtes pas trompés: Emilie Legru- le jardin extraordinaire, Stéphane Brassart, borntoblossom – Dorine LeChapelin, Corentin Pfeiffer fleuristeNicolas Rivoallan- mon jardin, pois de senteur, Hellébores & Mandragores, Emily Alarcon, Alchimie dont les vidéo sont drôlissimes,  Folie Douce Flower, Anouk Autier, Manon EscoubetNatacha Ouamour- la goutte d’OCharlie Delachapelle- Charlies angel , Dylan Decamp-la mandragoreCharline Pritscaloff, l’atelier après la pluie, Li ptit busquet by emi, Eleazar, Marie-Louise Grosjean-Bergamote, Ofleurs – Ophélie Depotter, Poppy figue flower, la petite fleureuse, Zita Elze Flowers, Emilie jolie. Puis comme je suis un peu frustrée de ne pas avoir pu en mettre plus en lumière, je vais continuer de les suivre de près, et commettre un autre article de ce genre l’an prochain… Du coup, n’hésitez pas à continuer de m’envoyer vos liens coups de coeur!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply