Fleurs, Mariage

Le somptueux mariage années 20 d’Amélie et Evan

Certains projets, par leur importance, se calent dans un coin de votre esprit une partie de l’année. Et ce fut le cas pour celui-ci. Il m’a donné du fil à retordre, m’a beaucoup amusée et surtout stimulée. Il est de l’ordre du défi: organisationnel, technique et esthétique. Je vous emmène au mariage d’Amélie et Evan, destination années 20: des pivoines et du hors-norme.

Aurélien Lacroix

Mais d’abord, je vous présente les tourtereaux. Amélie est une amie d’enfance qui aime par dessus tout voyager… Elle a vécu au japon, en France, et dernièrement en Angleterre. Après un début de carrière de prof, elle est devenue hôtesse de l’air, toujours ce virus du voyage. Il n’y a pas de hasard, c’est dans un aéroport qu’elle rencontre Evan, un américain. Après leur mariage, il y a quinze jours, ils sont partis vivre à New-York. Amélie avait cependant envie de se marier en Belgique pour réunir ses amis et sa famille. L’occasion aussi de faire découvrir la Belgique à sa belle-famille américaine. Comme il n’est pas simple de coordonner un mariage de l’étranger,  elle m’a demandé de m’occuper de la partie décoration dans son ensemble. Pas uniquement des fleurs.

Aurélien Lacroix

Pour illustrer dignement cet article, je ne voulais pas prendre les photos moi-même. Il me faut donc remercier du fond du coeur, Aurélien Lacroix photographe (qui pour l’anecdote, a été décroché à 15 jours du mariage, suite au désistement de la photographe prévue initialement! ) pour m’avoir fourni ses si jolies photos. Mais aussi Michel Jamoye, photographe de talent à ses heures perdues, qui a eu la gentillesse de prendre quelques clichés à ma demande. Parce que la beauté du décor dépend avant tout de ceux qui savent la mettre en lumière.

Aurélien Lacroix

 

Le thème choisi était les années 20. Dorure, guirlandes lumineuses et plumes d’autruche, papeterie vintage et ambiance de château (château de Deulin). La journée débutait par les préparatifs des mariés au château, puis la cérémonie avait lieu dans le jardin à la française et ensuite nous mangions dans la grange, décorée spécialement pour l’occasion. J’ai tellement de choses a vous raconter à propos de cette décoration et de ce mariage que je ne sais pas où commencer. Je vous présente l’ensemble aujourd’hui et je vous parlerai des coulisses la semaine prochaine. Vraiment, j’ai trop de choses à dire!!!

Les préparatifs au château

Encore un peu de patience car, avant de vous montrer la suite, je vous fais découvrir les chaussures d’Amélie. J’ai complètement craqué sur ses chaussures Rachel Simpson Mimosa Mint(je veeeuuuux les mêmeuuuuu)

Aurélien Lacroix

Le bouquet de mariée

Commençons par les tonalités qu’ils ont choisies, leur moodboard en somme. Ils voulaient des tonalités partant du champagne en passant par le saumon, l’orangé et surtout la note foncée bordeaux ou lie-de-vin. J’ai donc décliné toutes les fleurs du mariage autour de ces couleurs. Le mélange était très réussi, vous allez voir…

Pour son bouquet, Amélie souhaitait quelque chose de plutôt grand, avec une longue chute. Techniquement, je me suis demandé longtemps comment j’allais le réaliser. J’ai fini par opter pour un bridy car il faisait caniculaire et j’avais peur de la tenue sur fil par cette chaleur. Il fallait que tout tienne dans ce petit bridy dont j’ai renforcé quelques verdures avec du fil de fer pour ne pas qu’elles tombent aux premiers pas dans l’allée du château…

Le bouquet était composé de

fleurs: pivoines Buckeye Belle (semi-doubles), roses grappes couleur champagne Salinero, roses crème Wedding, roses vuvusela, hypéricum, leucothoe (Julien Riga: il ont leur place non?), oeillets Apple tea et  mufliers.

Verdures: Grevillea Ivanhoe, Eucalyptus, Phlebodium.

 

 

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

 Les boutonnières

Je déteste voir les boutonnières flancher lors des mariages, c’est devenu presqu’une lubie! J’ai donc choisi pour Evan un leucothoe et pour les garçons l’oeillet Apple tea, de l’hypéricum et un craspedia (je n’ai pas pu m’en empêcher, j’adore trop ça!)

Oh miracle et par 35°, tout a tenu le coup!

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

 

les bouquets des demoiselles d’honneur

Je les ai réalisés dans la même gamme, mais un rien plus rosés, et j’ai ajouté de l’astilbe.

Aurélien Lacroix

Michel Jamoye

La cérémonie

La cérémonie se déroulait à l’extérieur, dans le jardin à la française. Il faisait chaud, très chaud ce jour-là. Pauvres fleurs! J’ai dû les installer début d’après midi en plein soleil sous 35°, on ne choisit pas les conditions climatiques et vous me direz que c’est mieux que la pluie!!!

Aurélien Lacroix

 

L’arche

Avec Amélie, nous avions repéré une arche décorée de manière asymétrique et nous aimions plutôt l’idée.

Pour la décoration de cet endroit, j’ai récupéré des herbes de la pampa, glanées à gauche et à droite. Je leur trouvais un petit air de plumes d’autruche. Très adaptées au thème.

Aurélien Lacroix

Au centre, elle souhaitait un lustre ancien. Pour l’anecdote, j’en avais repéré deux chez un antiquaire mais quand les budgets ont été arrêtés et que je suis allée les chercher, ils avaient été vendu pour un tournage de film. Finalement, le lustre était celui de sa grand-mère emprunté pour l’occasion. C’était encore mieux. J’adore son regard quand elle le découvre, un joli symbole.

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

En plus du soleil, il y avait du vent. Philippe, le papa d’Amélie (qui m’a aidée dans toute la préparation et construit l’arche en bouleau) avait peur que le vent s’engouffre dans le tissu et fasse basculer l’arche. Du coup, le drapé a été attaché un rien plus haut pour éviter les catastrophes.

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Les bords de rangées

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

La grange

Les plafonds

La grange du château de Deulin est composée de murs en pierres et d’une ossature en bois. L’idée d’Amélie et Evan était de décorer les plafonds. Dans l’espace central, la complexité venait de la présence d’une mezzanine sur la moitié de la pièce. Nous avions d’abord pensé à des voilages mais nous n’ aurions pu décorer que l’espace sous le plafond. En concertation avec Mathieu qui s’occupait de la lumière, nous leur avons proposé de créer un décor féerique composé de couronnes, de verdures et de guirlandes lumineuses.

  • 3 couronnes de 1m70 de diamètre réalisées sur mesure de main de maître par Pablo
  • 75 bottes d’Eucalyptus
  • le lierre dont l’arbre de mon parking a été entièrement dépourvu
  • 20 m de treillis de poule
  • une grande quantité de paille
  • 300 m de guirlandes de guinguettes
  • 400 colsons
  • une nacelle
  • 3 palans
  • 60 m de corde de chanvre

 

Aurélien Lacroix

Sous la mezzanine, 10 petites couronnes garnies d’eucalyptus

 

Les milieux de table et chandeliers de la table des mariés

Coupes dorées, plumes d’autruches. Pivoines, roses et eucalyptus : voici en résumé les milieux de tables de nos mariés (hé ça rime!)

 

 

 

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Michel Jamoye

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

Aurélien Lacroix

L’entrée de la salle

Terminons là où tout commence, par l’entrée. Drapé et eucalyptus nicholis et son petit effet plume.

Michel Jamoye

Les mercis

S’il est vrai que j’ai chapeauté seule ce chantier , je n’aurais pas pu le réaliser sans l’aide de nombreuses personnes:

Mathieu alias Mad sonorisation et éclairage, pour ton implication, tu t’es investi autant que moi dans ce projet. Du coup, par la même occasion, je crois qu’il faut aussi remercier Inès…

Sonia, Fabrice et l’équipe Vase ivoire Wendy, Coralie et Emeline, pour m’avoir supportée lorsque je parlais de ce projet pendant de nombreuses heures, pour la criée et le rush final.

Philippe, le papa d’Amélie, pour toute la logistique. Et Monique, sa maman, pour son coté tellement rassurant.

Pablo, Karine pour la réalisation des couronnes.

Aurélien Lacroix et Michel Jamoye pour les jolies photos.

Mes parents et Charles pour les décrochages de dernières minutes, la camionnette et puis pour les enfants.

Bernard pour le transport des couronnes.

Les charmants propriétaires et les concierges de Deulin pour toutes les petites aides.

Bastien pour les plans de tables.

Séverine pour le sauvetage de coiffure lorsque je me suis rendu compte à 3 min de la cérémonie que j’avais attrapé les pinces de ma fille de deux ans à la place des miennes!

Enfin, Amélie et Evan, merci infiniment pour votre confiance, pour ce magnifique projet. Vous m’avez offert l’occasion de créer grand, ce fut vraiment magique. Autant que votre mariage où vous avez réussi a mélanger simplicité et grandeur. J’ai finalement un grand regret, vous savoir si loin…

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply