Fleurs, LIFESTYLE

Les secrets de la réalisation d’un livre

J’aime les projets, tous les projets, les miens et ceux des autres qui deviennent un peu les miens parfois par la force des choses. Je suis curieuse, j’aime découvrir. Et par dessus tout ce qui m’intéresse, ce sont les backstages. Alors quand Arnauld Delheille m’a demandé de rejoindre l’équipe pour son projet de livre, je n’ai pas hésité une seconde, c’est le genre de défi qui m’éclate.

Je vous embarque donc dans les coulisses pour vous faire découvrir les secrets de la réalisation d’un livre.

Tout roule

Cela faisait un moment qu’Arnauld pensait à faire une livre. Quelque chose qui lui ressemble. Un livre accessible pour tous les amateurs d’art floral: des idées simples et faciles.

Dans cette aventure, Arnauld a formé une équipe qu’on a très vite appelé la team composée d’Arnauld, Laurence (son bras droit de toujours) et moi. Arnauld et moi avons appris à nous connaitre au travers des articles que j’ai écrits sur ce blog. Déjà lors de notre première rencontre, il y a un peu plus d’un an, je me souviens de ce qu’il m’a dit d’emblée (juste après bonjour, je suis ravi de te rencontrer): « je voudrais que tu écrives pour moi, enfin si tu es d’accord? » (en vrai, il m’a vouvoyée cette première fois-là, mais comme cela me vieillit un peu, je décide de vous faire croire qu’il m’a tutoyée^^). Cette première approche s’est concrétisée aujourd’hui… La vie nous apporte son lot de belles surprises et celle-ci en est une. Quant à Laurence, lorsque j’ai fait sa connaissance, notre petit rendez-vous rapide s’est transformé en une longue conversation de quelques heures. Ca ne s’invente pas…

 

Après avoir débriefé sur ce qu’Arnauld voulait lors de quelques-unes de nos rencontres (réunions au resto en général, il a pire comme conditions de travail), j’ai monté un dossier préparatoire pour présenter les idées aux maisons d’édition. Et j’ai réalisé à quel point j’adore monter ce genre de dossiers: de la présentation au moodbord, de la diffusion au public cible. Alors lorsque la directrice de la maison d’édition que nous avions choisie, Racine (pour l’encrage belge et la qualité des ouvrages publiés), nous a confié avoir un des meilleurs dossiers de sa carrière, pour une première, je n’étais pas peu fière (entendez les applaudissements en boite^^). Deux jours après l’envoi du dossier, nous avions déjà leur réponse: le livre est accepté hein? quoi? déja? comme ça? Tout roule…

Réunion d’édition

Tout roule mais il y a des tas de détails à régler, à redéfinir, à anticiper, des contrats à peaufiner, des précommandes à comptabiliser. Cette deuxième phase est apparue plus laborieuse pour nous qui sommes toujours dans l’action. Nous avons eu aussi une réunion d’édition. Il a fallu choisir le format le plus adapté, le grammage du papier, le nombre de pages, le type de graphisme, le prix et, dans notre cas, le plus important: le style des photos.

Il y a longtemps que nous avions repéré, Jérôme Puissant, un photographe parisien dont le style nous plaisait beaucoup, qui a une clientèle de fleuristes et donc l’habitude de photographier les fleurs. La maison d’édition valide ce choix, on est ravis.

Shooting photo

Jérome est arrivé à Liège pour un premier repérage dans les lieux que nous avions sélectionnés. Notre choix s’est rapidement posé sur la boutique de décoration Désiron et Lizen, une enseigne bien connue de la région liégeoise, ainsi que sur l’hôtel Neuvice. Des accessoires ont étés sélectionnés par Arnauld et Jérôme chez Dille et Kamille. Encore une fois, tout roule, c’en est presque flippant.

Une petite pose chez Désiron et Lizen

 

Sélection d’objets Dille et Kamille

 

A la gare des Guillemins, après la journée de repérages avec Jérôme.

 

Arnauld nous avait déjà parlé d’un hôtel sur lequel il avait flashé peu de temps auparavant: l’hôtel Neuvice. Un petit hôtel charmant, celui dont on rêve dans un citytrip: de petite taille, dans une rue piétonne, un bâtiment historique décoré avec gout.

Stéphanie, la soeur d’Arnauld, rejoint l’équipe le lundi pour notre plus grand plaisir et pour son efficacité inégalable. Et quand les jumeaux ont des projets, maman n’est jamais très loin non plus et… l’ambiance est assurée!

Le reste du tournage s’est déroulé chez Désiron et Lizen et il faut dire qu’on ne pouvait pas rêver mieux. Un très grand choix d’ambiance pour intérieur stylisé. Un choix énorme de matières et de texture différentes: des murs en béton, du parquet, des fonds blancs, des tables en marbre, en verre, en bois… Du mobilier de grand designer, le paradis des amoureux de décoration d’intérieur. Chacune des compositions à trouvé un cadre à son pied.

Après 4 jours de shooting intense, nous avons fini sur les rotules. Jongler entre l’atelier à 20 minutes, le matériel photo ( 60 Kg) à déplacer, l’éclairage à adapter, la scénographie à modifier, le timing serré, les places de parking à trouver: ce ne fut pas de tout repos. Pour une photo, il nous est arrivé de passer plus de trois heures: changer un éclairage, un angle de vue puis décider de changer d’endroit (et donc démonter et replacer tout le matériel) parce que l’on est pas convaincus, que quelque chose nous ennuie, que finalement on préférait un autre fond. Et puis, il faut convaincre tout le monde sur une photo parce que le regard du fleuriste n’est pas forcément le même que celui du photographe. Parce que l’équipe « photo » est à la bourre puisque c’est l’équipe « atelier » qui prend du retard. La coordination de ces équipes sur un timing si serré fut surement la chose la plus dure que nous ayons eu à faire. Après un sprint final mémorable, nous avons atteint les objectifs que l’on s’était fixés… OUF!

Rédaction du texte et choix des images

Après il a fallu rédiger les textes, un volet qui m’était tout droit destiné! « Piquez, moussez, réalisez, ôtez, liez, agrémentez »,… chercher à expliquer ou traduire en mots des actions qui nous semblent naturelles ou tellement faciles à expliquer avec nos mains n’est pas chose aisée. On peut le dire, ça m’a donné du fil à retordre. Vous me direz si j’ai réussi le pari.

A l’heure qu’il est, reste le choix cornélien des photos et le graphisme, la dernière ligne droite!

Le livre

S’il faut retenir une chose, construire un livre prend du temps, beaucoup de temps, de l’organisation et de la passion. Bébé livre sortira en septembre à Fleuramour après tout juste neuf mois de préparation. Une aventure incroyable autant sur le plan humain, qu’organisationnel et artistique.

Je terminerai par un merci à cette team incroyable qui pour la première fois que je fais valider un article avant publication (puisque c’était une aventure à 3) me dit de le réécrire parce que je ne me mets pas assez en valeur <3

Bref, on a vraiment hâte de vous le présenter et de fêter sa sortie avec vous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply